30/04/2009

La violette

Aujourd'hui, je vais vous parler de la violette ou plus précisément la violette des bois dont le nom botanique est Viola odorata. Elle fait partie de la famille des Violacées comme les pensées. C'est une petite plante vivace qui se plaît dans les haies, les bois frais. On la retrouve dans toute la France. Elle fleurit de fin février à mai. Il a plusieurs espèces de violettes et seule la Viola odorata possède des propriétés thérapeutiques.
Les fleurs renferment du mucilage (substance constituée de polysaccharides qui gonflent au contact de l'eau ) qui a des propriétés adoucissantes, des saponosides (hétérosides naturels dont la matière est un composé soluble à l'eau qui la rend moussante comme de l'eau au savon) qui facilitent la pénétration d'autres éléments par la peau mais aussi sont utilisés comme fluidifiants, des glucosides phénoliques, une essence aromatique et un alcaloïde. Dans les feuilles, on retrouve surtout le mucilage et de la vitamine C. Intéressant tout ça... Remontons dans l'Histoire!
La violette est connue depuis la nuit des temps si je puis dire. En effet, dans l'Antiquité, elle était la nourriture de la jeune fille bien-aimée de Zeus transformée en génisse pour être cachée à la colère de Junon, la femme de Zeus. Il y a une autre légende qui dit qu'en fait cette génisse s'appelait Ion qui serait la racine du mot 'violette'. C'était une fleur sacrée lors des fêtes consacrées à Saturne ou au dieu Pan. Hippocrate, père de la médecine, la recommandait contre les maux de têtes, les vapeurs de l'ivresse, les troubles de la vue et même la mélancolie. Et Galien connaissait ses propriétés émollientes. A Athènes en 400 avt JC, les femmes en faisaient des pommades et des tisanes car ses vertus médicinales étaient déjà connues.
La Viola odorata était portée en couronne par les Romains lors des libations pour éviter les maux de têtes ('la gueule de bois' pour tout dire). Le vin de violettes était réputé. Ils en faisaient aussi des guirlandes pour orner les sépultures.
Dans le Moyen Âge, elle faisait partie du jardin des 'Simples'(plantes médicinales reconnues par les herboristes) dans les monastères.
A la Renaissance, elle était reconnue comme drogue végétale et faisait partie des fleurs 'cordiales'. Elle rentrait aussi dans la composition célèbre de la tisane des 4 fleurs pectorales (en fait, c'est plutôt 7 fleurs) !!!
Savais tu que Napoléon fit recouvrir la tombe de Joséphine avec des violettes? C'était même un symbole de son armée...
Mais aussi la violette est connue pour son odeur et utilisée depuis longtemps en parfumerie!
Dans la symbolique, la violette représente le cœur, l'amour, l'âme. Pour la chrétienté, elle marquerait l'humilité.
Et aujourd'hui, qu'en est-il? Que savons nous des vertus de la violette?
Les fleurs de la violette calment très bien l'irritation, favorisent l'expectoration dans le cas de rhume et de bronchite légère et sont même légèrement sudorifiques et laxatives. On les utilisent donc aussi contre les fièvres éruptives et les maladies inflammatoires. Elles sont émollientes. On peut s'en servir pour les inflammations du tube digestif et dans le cas d'ulcère à l'estomac. Les feuilles, légèrement laxatives et diurétiques sont utilisées comme résolutives et émollientes en usage externe. Quant à la racine, elle est expectorante à dose modérée et émétique (ou vomitive) à forte dose.
Il y a plusieurs façons de se servir de la violette!
En utilisation interne, il y a :
  • l'infusion : 30 à 50G de fleurs dans un litre d'eau bouillante, à boire dans la journée ; j'ai une autre recette tirée du livre La phytothérapie du Dr Valnet, 1 cuillère à café pour une tasse, faire bouillir et infuser 10mn, 2 à 4 tasses par jour.
  • la décoction de racine concassée : 15g dans un bol d'eau bouillante, faire réduire de moitié et boire en deux fois ( attention, c'est plutôt émétique)*
  • la tisane des 4 fleurs pectorales (en cas de refroidissement et toux) tirée du livre 'Le petit Larousse des plantes qui guérissent' : c'est un mélange à partie égales de fleurs séchées de bouillon-blanc, coquelicot, guimauve, mauve,pied de chat, tussilage et violette, faire à raison de 10gr par litre
  • le sirop de violette : que vous trouverez ici, j'adore cette recette.
En utilisation externe, il y a :
  • cataplasme de feuilles broyées pour les migraines, plaies, escarres et des cataplasmes de racines et de feuilles bouillies dans du vinaigre peuvent lutter contre les douleurs de la goutte et des rhumatismes
  • macérat huileux
  • macérat hydroglycériné.



A l'occasion de ma dernière balade, j'ai ramassé quelques violettes que j'ai faites sécher. J'ai obtenu 20gr en poids sec, les voici : alors j'avais le choix entre macérat glycériné ou macérat huileux.


Bon finalement, j'ai choisi macérat huileux qui a des propriétés adoucissantes. J'ai mis les violettes et j'ai recouvert d'huile de tournesol. Et puis au soleil, pendant 3-4 semaines et je vous proposerai une petite recette cosmétique dans quelques temps.
Je vous mettrais la photo de celui-ci un peu plus tard (et oui mon tendre mari n'était pas à la maison, quand il reviendra j'aurai ma belle photo).

Bonne soirée à vous toutes.


10 commentaires:

fidji a dit…

merci pour cet article, j'adoooore. Bisous et passe un excellent week end et je te souhaite tout le bonheur du monde en ce 1er mai

wistiti a dit…

purée quel bel article
j'adore le sirop de violette

Laetitia a dit…

Merci les filles pour vos commentaires! ça me fait plaisir... et cela m'encourage à faire d'autres posts de ce style... car cela demande un certain travail de recherche et de synthèse.

Miliebio a dit…

Je t'ai remise dans mes liens, Laëtitia, je t'avais enlevé un temps car je pensais que ton blog était arrêté...
Je suis ravie de te retrouver!

Loux a dit…

Merci de ton gentil petit message !
Dis donc, quel article ! Je te félicite pour toutes ces recherches, c'est passionnant à lire :)

Laetitia a dit…

Coucou Loux, je suis contente que ça cet article te plaise, moi j'ai aimé faire ces recherches et je trouve intéressant de savoir que la nature qui nous entoure est aussi riche tant par la beauté que par l'utilité en santé et cosmétique.
Merci Miliebio de me remettre dans tes liens.
A bientot

sev a dit…

j'ai craquée et j'ai ramassée celles du jardin avant la tonte. elles sechent.

merci pour ce topo!

Laetitia a dit…

De rien Sev!! Je me suis régalée à faire ce topo!!

Alice a dit…

c'est marrant moi aussi je me suis fait un article sur les violettes (et je compte en faire un sur le buis qui abonde vers chez moi!)

Laetitia a dit…

Bonjour Alice, je suis contente de telire sur mon blog... Bienvenue je vais te rendre une petite visite, à bientot!!