30/04/2013

Savoir lire une étiquette d'un produit cosmétique classique

Fleur de mon hibiscus















Avant de commencer, une jolie photo faite par mon mari. Passons maintenant aux choses sérieuses!

De nos jours beaucoup d'entre nous veulent connaitre la composition de ce qu'ils achètent que ce soit des produits alimentaires, cosmétiques ou ménagers. Plusieurs raisons à cela pour ma part : je ne veux plus me laisser empoisonner (le terme est un peu fort mais employer à juste titre!) et cela est conforté par quelques scandales récents! Je vais donc boycotter certains produits que j'achetais avant. Et puis je veux minimiser mon impact sur la dégradation de notre environnement en achetant des produits le plus biodégradable en particulier. Et vous, pour quelles raisons lisez vous l'étiquette d'un produit?
Après cette juste décision, vient le dur moment de la lecture car il faut bien le dire c'est un vrai parcours du combattant!!! On dirait que les industriels veulent vraiment nous décourager parfois : mot quasi illisible, nom barbare à rallonge... En bref, faut en vouloir pour s'y retrouver et faire un choix responsable dans nos achats!
Alors je me suis fait une petite liste de noms que je ne veux pas retrouver dans les produits cosmétiques que j'achète (ça m'arrive de temps en temps)! 
Pour me donner un fils conducteur et rester dans le thème de mon blog, j'ai choisi de décrire tout les mois un produit cosmétique dont je me suis servie ou que mon entourage utilise. De plus, pour pimenter le tout je vais aussi me servir d'échantillons récupérés dans les hôtels par mon cher et tendre qui se déplace beaucoup pour son travail.
J'ai pioché au hasard dans la petite boite où sont rangés ces échantillons et le gagnant est ...
Le gel Corps et cheveux hypoallergénique Citron Musc blanc de Kyriad Hotel.

Je regarde l'étiquette de la composition du produit que l'on appelle INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients). L'INCI est obligatoire depuis seulement 1998 en Europe et donne la liste complète des ingrédients dans l'ordre décroissant de leur quantité. Donc le premier ingrédient est le plus important dans le produit acheté. Malheureusement, elle ne permet pas de connaitre l'origine et la quantité exacte des ingrédients.
Voici l'INCI de ce gel lavant et c'est parti!

Aqua : facile... eau

Sodium Laureth Sulfate (SLS) : c'est un tensioactif anionique (agent moussant, agent nettoyant). Il peut être acceptable pour la peau mais (bien qu'il peut être irritant) c'est sa production qui est plutôt mise en cause. En effet, c'est un composé éthoxylé issu d'un procédé de fabrication à base d'un gaz toxique, cancérigène et mutagène. Normalement, on ne le retrouve pas dans le produit final mais il peut y avoir quelques contaminations. De plus, il est non biodégradable. 

Cocamidopropyl Betaine : tensioactif amphotère qui atténue les effets décapants du SLS. Il est très souvent utilisé. D'origine végétale et chimique.

Disodium Laureth Sulfosuccinate : tensioactif anionique, composé éthoxylé (voir plus haut). D'origine chimique. 

Sodium Chloride : sel, épaississant

Laureth-3 : agent émulsifiant et tensioactif, c'est un composé éthoxylé (voir SLS au-dessus). 

Glycéryl Oléate : agent émulsifiant et émollient. Origine végétale. 

Lauryl glucoside : agent nettoyant, tensioactif non ionique (très doux). Dérivé du sucre.

Polyquaternium-7 : agent filmogène (production d'un film continu sur la peau), antistatique (démêlant). Origine chimique. Non biodégradable, peut être légèrement irritant pour la peau.

Peg-7 : agent émulsifiant, tensioactif, c'est un composé éthoxylé (voir plus haut). C'est le fameux PolyEthylèneGlycol. Origine chimique. 

Glyceryl cocoate : émollient, émulsifiant. D'origine végétale ou chimique. 

Styrene/acrylates Copolymer : opacifiant et agent filmogène. D'origine chimique. Peu biodégradable. 

Parfum : le plus souvent synthétique. Risque allergie

Citric acid : stabilisateur pH. D'origine végétale.

Aloe Barbadensis Extract : extrait d'aloe vera barbadensis. A la fin, un petit peu d'actif tout de même!! Origine végétale.


Methylchloroisothiazolinone : conservateur. Celui-ci est reconnu pour son très fort pouvoir allergisant. 2 à 4% des personnes souffrant d'eczéma y seraient allergiques! Origine chimique.


Methylisothiazolinonde : conservateur associé souvent à celui du dessus. Origine chimique.

Linalool : agent déodorant. D'origine végétale ou chimique. Fait partie des 26 substances allergènes obligatoirement citée si présente.

Pour un produit hypoallergénique, je trouve la composition suffisamment à risque allergisant et irritant à mon avis, n'étant pas une experte!
Maintenant, regardons la composition de plus près. Les produits éthoxylés sont pour moi à proscrire au maximum : peu ou pas biodégradable, peut être irritant. Donc pas de PEG ou PPG! 
De même pour le conservateur Methylchloroisiothiazolinone et son complice Methylisothiazolinonde!

Alors, voici mon classement : 

Sodium Laureth Sulfate (SLS), Disodium Laureth Sulfosuccinate, Laureth-3, Polyquaternium-7, Peg-7, Methylisothiazolinonde, Methylchloroisothiazolinone, Styrene/acrylates Copolymer


Lauryl glucoside, Glycéryl Oléate, Glyceryl cocoate, Citric acid, Aloe Barbadensis Extract



Linalool, Parfum,  Cocamidopropyl Betaine




Conclusion : je ne l'utiliserais pas.

Pour faire mes recherches, je me suis servie bien sur de ce que j'ai appris en stage et de 2 sites internet que peut-être vous connaissez : le site de Rita Stiens et le site Le flacon.

Ce post fait suite à la lecture d'un article du magazine 'Que choisir' avril 2013 : Gare aux molécules toxiques dans les produits d'hygiène et de beauté. On se posait depuis un bon moment toutes ces questions avec déjà des réponses plus ou moins claires ! Mais l'article pointe du doigt ce qu'on appelle 'l'effet cocktail' : aucune étude n'a été faite sur l'association des ces molécules à risque!! Pour moi, cela confirme que dans le doute, il vaut mieux s'abstenir!

Alors je dis vive la cosmétique home made!

J'espère que cet article bien qu'un peu long était assez lisible. Donnez moi votre avis si le coeur vous en dit!

A bientôt pour de nouvelles recettes!

3 commentaires:

Une Angevine a dit…

oh là je vais faire mais de plus en plus attention et je trouve mais souvent le sodium....

cledice a dit…

super article

Elise a dit…

Je commence tout juste à m'intéresser aux compositions des produits que j'utilise et effectivement c'est effrayant ! Après il faut savoir relativiser, tout n'est pas mauvais mauvais non plus... Il faut simplement faire attention.